Comment concevoir un cahier des charges pour faire faire votre site internet ?
Conseils

Concevoir un cahier des charges pour votre site internet

Un cahier des charges consigne toutes les indications à respecter pour le lancement d’un projet. Dans les domaines du web et de la communication, il constitue un document primordial en ce qu’il formalise exhaustivement toutes les attentes et les directives d’un projet. L’agence vous propose une trame pour construire un cahier des charges pertinent et complet !

Présentation et contexte

Cette première partie permet à votre prestataire d’appréhender la taille de votre entreprise, votre secteur d’activité et les enjeux propres à celui-ci. Pour illustrer toutes ces données, des statistiques et des chiffres clés sont particulièrement appréciés. Dans certains cas, on ne gardera que les éléments pertinents pour permettre une bonne appréhension de votre projet et de l’objectif à atteindre avec un projet web.

  • Historique de votre entreprise, nombre de salariés, chiffre d’affaires
  • Secteur d’activité, produits phares
  • Principaux concurrents, chiffres clés
    C’est également dès cette première partie que vous partagerez quelques données clés sur vos clients et vos cibles marketing. Les tendances du marché dans lequel vous vous inscrivez mais également celles de vos concurrents.

Le projet

  1. Présentation générale
    Si vous possédez déjà un site internet ou une page web, vous pouvez dès cette étape introduire l’existant. Date de création, outil avec lequel vous avez créé le site actuel, responsable de publication : soyez le plus clair possible sur l’état actuel de votre projet. Si vous avez déjà identifié ce que vous souhaitez éliminer dans votre nouveau projet, parlez-en dès cette présentation.Exemple :

    Notre site, réalisé en 2018 sur Wix.com ne nous apporte pas le trafic souhaité. L’ergonomie n’est pas optimale sur mobile…

    N’hésitez pas à appuyer votre propos sur des captures d’écran et autres statistiques.

  2. Charte et éléments graphiques
    Si vous possédez déjà une charte graphique stable et exhaustive, vous détaillerez ici ses principales caractéristiques. Si vous prenez contact avec le prestataire dans le but d’obtenir une proposition graphique complète, alors vous détaillerez ici les envies de votre structure.
    Une charte graphique contient :

    • Le logotype
    • Les interdictions concernant les déclinaisons de ce dernier (changement de couleurs, torsion, etc)
    • Les éléments graphiques récurrents exploitables
    • Les couleurs principales, les couleurs d’accentuation et les couleurs secondaires
    • La typographie et ses déclinaisons selon la nature du texte (paragraphe, titre, etc)
  3. Arborescence et contenu
    Nous avons longuement développé ce point dans un précédent article ; la question des contenus textuel et visuel peut grandement ralentir un projet. Toutes les structures peuvent être confrontées à ce problème. Il convient donc de préparer votre contenu et la manière dont celui-ci va s’articuler dans l’architecture de votre site internet.
  4. Templates et modèles de page
    A la structure classique des sites web (en-tête, corps de page, pied de page) s’ajoute aujourd’hui de nombreux modèles de page (templates). Ces modèles répondent à une logique de disposition. On a pour habitude de figurer cette logique par des blocs.
    – On pourra proposer une structure pour les articles du blog ou pour la page d’accueil.
    – On pourra prendre la liberté de numéroter ces blocs pour mieux désigner nos attentes.Ainsi, cette partie pourra servir de base de réflexion si vous attendez de votre prestataire qu’il réalise des maquettes préliminaires à la réalisation de votre site. Si vous n’avez aucune idée de ce que vous souhaitez pour votre futur projet, profitez de cette section pour lister les sites dont vous appréciez le design et dont vous souhaiteriez vous rapprocher dans l’apparence globale de votre site internet.

Découvrez comment Creative ALFA vous accompagne

Les objectifs et les obligations

Section primordiale de votre cahier des charges, la partie dédiée aux objectifs et aux obligations vous permettra de spécifier les fonctionnalités supplémentaires souhaitées, celles à éviter, mais également des échéances dans l’avancement du projet.

  1. Fonctionnalités obligatoires
    Quelle que soit la nature du projet, précisez toutes les fonctionnalités que vous souhaitez retrouver sur le site internet. Voici quelques exemples qui pourraient éclairer certains de nos lecteurs :

    • actualités, forums ou blog
    • statistiques de fréquentation du site
    • formulaires de contact / de réservation / de recherche
    • téléchargements de documents
    • galeries, portfolios
    • agenda, animations, calendrier, carte interactive

2. Le référencement

La manière dont vous concevez votre site aura un impact immédiat sur son bon référencement (classement dans les résultats de recherche). Dans notre article développant 4 étapes clés pour la création de votre site web, vous pouviez constater que plusieurs éléments souvent délaissés avaient une conséquence immédiate sur le bon référencement de votre projet :

      • La taille et le nom donnés aux images
      • Les mots-clés choisis (et la compétitivité de ces derniers selon votre secteur).



    Le cahier des charges est le document idéal pour structurer les termes les plus importants pour votre référencement. Nous penserons à des mots-clés associés à vos produits, à votre structure mais aussi à des termes géographiques propres à votre entité.
    La structuration de votre site aura également un impact immédiat sur le référencement. Des liens travaillés entre vos différentes pages permettront aux moteurs de recherche de retrouver plus facilement les informations pertinentes pour vos utilisateurs.
    Ces données pourront par exemple être structurées avec l’aide d’un outil de mindmapping ou sur un tableur type Excel.

    3. Dates butoirs et échelonnement
    Si toutes ces données sont renseignées dès le début du projet, alors un délai peut être annoncé et respecté. Vous pouvez profiter du cahier des charges pour noter les dates importantes pour votre projet. Par exemple, vous pouvez demander un rapport d’avancement à M+2 ou une mise en ligne à une date précise.
    Il n’est pas non plus exclu de profiter de cette partie pour détailler votre budget alloué.

    L’annexe

    Enfin, l’annexe vous permet d’ajouter des éléments qui n’auraient pas trouvé leur place dans les points détaillés du cahier des charges. Vous pouvez ajouter des images, des captures d’écran ou toute remarque qui permettraient à votre prestataire d’appréhender vos attentes.

    Contactez votre agence Creative ALFA

    Article précédent
    Préparez votre rentrée numérique : les indispensables
    Menu